La riforma della giustizia è stata fatta in un Internet caffè

Ho letto nel libro di Ramona Coman, ricercatrice rumena alla facoltà di scienze politiche  dell’ULB, che la riforma della giustizia in Romania ha avuto un importante slancio nel 2003 grazie alla filiale di Cluj dell’Associazione rumena dei magistrati. Nel settembre 2003 infatti i rappresentanti di questa vivace filiale si riunirono con il capo della Delegazione della Commissione europea a Bucarest, Jonathan Scheele, il quale riconobbe loro di giocare un ruolo da sostegno morale. A proposito dell’azione di questo pugno di magistrati, scrive la Coman a pag. 213:

“Ce fut lors d’une “réunion de magistrats” qu’ils ont parlé ouvertement de leurs sources de mécontentement, même si les “chefs étaient présents”. Parmi ceux qui ont estimé qu’il ne suffisait pas de se plaindre, la réflexion a été fortement stimulée par l’accès à l’Internet. A la recherche de solutions, ils ont constaté “qu’il ne fallait pas réinventer la roue”, que les questions en débat en Roumanie étaient discutées au niveau international depuis des décennies, que des principes en matière d’indépendance de la justice avaient été élaborés par le Conseil de l’Europe et par l’ONU. La découverte de ce matériel, qui semblait répondre à leur préoccupations et qui légitimait en quelque sorte leurs exigences, a été une révélation. Ceux qui lisaient pour la première fois ces documents n’avaient même pas pensé que cela existait. Malgré l’éloignement géographique, le débat sur ces principes et leur mise en application ont pu avoir lieu par l’intermédiaire d’un forum Internet. L’échange de mails a facilité le contact des magistrats avec des juristes qui ont quitté la Roumanie, “des Roumains partis aux Etats-Unis”, des avocats, des juristes… Ce réseau s’est progressivement élargi. Ceux qui n’avaient pas accès à ce moyen de communication allaient dans des cafés Internet. C’est pour cette raison que certains ont souligné, avec une certaine fierté, que “la réforme a été faite dans un café Internet”.

Réformer la justice dans un pays post-communiste. Le cas de la Roumanie.

Il libro di Ramona Coman

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s